Catégorie

Archive pour la catégorie « SAISON 11 (2017/2018) »

Au coeur de la onzième saison

Deux ans après leur retour providentiel, Mulder et Scully reviennent avec de nouvelles enquêtes qui devraient les conduire vers leur fils William, disparu depuis des années. Dix épisodes d’une qualité nettement supérieure à ceux de la saison précédente, dont on retiendra Ghouli, ultime sursaut remarqué à la mythologie de la série en fin de course, le décalé The Lost Art of Forehead Sweat signé Darin Morgan et l’OVNI quasi-muet Rm9sbG93ZXJz. Dommage que le décevant My struggle III a porté un coup fatal aux audiences de cette saison, suivie par seulement 4 millions de téléspectateurs aux USA. Après le départ annoncé de Gillian Anderson, les X-Files se ferment donc ici dans l’indifférence générale du grand public, avec un ultime épisode qui aura pourtant eu le mérite de proposer un dénouement à l’arc mythologique des aventures de Mulder et Scully (My struggle IV).

5232162.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx



Diffusion des épisodes

209 La vérité est ailleurs 3/4 (My struggle III) FOX : 03/01/18 – M6 : 07/04/18 **   210 Une vie après la mort (This) FOX : 10/01/18 – M6 : 07/04/18 *** 211 Les jumeaux diaboliques (Plus one) FOX :17/01/18 – M6 : 07/04/18 ***   212 L’effet Reggie (The Lost Art of Forehead Sweat) FOX : 24/01/18 – M6 : 21/04/18 ****  213  Ghouli (Ghouli) FOX : 31/01/18 – M6 : 14/04/18 ****  214 Le retour du monstre (Kitten) FOX : 07/02/18 – M6 : 07/04/18 **  215 Rm9sbG93ZXJz (Rm9sbG93ZXJz) FOX : 28/02/18 – M6 : 21/04/18 ***   216 Les forces du mal (Familiar)  FOX : 07/03/18 – M6 : 14/04/18 ***   217 Rien n’est éternel (Nothing lasts forever) FOX : 14/03/18 – M6 : 21/04/18 **   218 La vérité est ailleurs 4/4 (My struggle IV) FOX : 21/03/18 – M6 : 21/04/18 ***.

11001



1101 MY STRUGGLE III (La vérité est ailleurs 3/4)

Ecrit et réalisé par Chris Carter.

Scully a sombré dans le coma et son activité cérébrale déconcerte les neurologues. Quand elle reprend conscience, elle prévient Mulder et Skinner : l’Homme à la cigarette est encore en vie, plus influent que jamais, et William pourrait être la clé pour l’arrêter.

Cet épisode est la suite directe de My Struggle II, diffusé deux ans auparavant à l’issu de la dixième saison qui se fermait par un cliffhanger : alors qu’un virus extraterrestre mortel s’abat sur la population, Scully retrouve Mulder mourant au moment où un OVNI apparaissait dans le ciel. Une fois digérée la déception de ces évènements abracadabrantesques, balayés en un claquement de doigt comme étant une vision de Scully (personne n’avait osé un tel reniement depuis Dallas !), l’épisode… n’est finalement pas si mal ! Carter décide enfin de consacrer le dernier arc de sa mythologie à bout de souffle à la quête de William. Si l’on passe encore sur les quelques facilités ici et là de certaines scènes, on s’attachera à révéler les bonnes idées comme l’ultime retour de Jeffrey Spender (The Truth), l’introduction de nouveaux méchants pour remplacer (enfin) le fumeur, par les personnages prometteurs d’Erika Price (Barbara Hershey) et Y (A.C. Peterson), et d’installer le doute sur la loyauté de Skinner, lui redonnant enfin son charisme d’antan. Mais la vraie bonne idée de l’épisode est la remise en cause de la filiation de William, habilement amenée en revisitant les évènements de l’épisode En ami, diffusé dix-sept ans plus tôt. Dernière apparition des agents Einstein (Lauren Ambrose) et Miller (Robbie Amell), un temps pressenti pour être les têtes d’affiche d’un spin-off de la série. Le leitmotiv du générique est remplacé par « I want to lie ». On apprend le vrai nom de C.G.B Spender : Carl Gearhart Bush. Seulement 5.2 millions de téléspectateurs pour la première diffusion sur la FOX de cet épisode d’ouverture on ne peut plus raté…

11012

11011

11013

11014

 



1102 THIS (Une vie après la mort)

Ecrit et réalisé par Glen Morgan.

Un secret glacial est révélé quand un vieil ami en appelle à Mulder et Scully d’une façon apparemment impossible.

Après un premier épisode mythologique décevant, cette nouvelle enquête est une bonne surprise qui fait la part belle à l’action, rythmée par quelques répliques enlevées comme on les aime. L’ultime retour de Dean Haglund (Babylon) est une réussite qui continue d’installer le nouveau personnage énigmatique d’Erika Price. Le thème de la conscience d’un homme préservée sous une forme digitale est inspirée de Black Mirror. Les enfants dans la scène du bus sont Oscar, 11 ans, et Félix, 9 ans, les deux fils d’Anderson. On connaissait le prénom de Gorge Profonde (Ronald), on sait désormais que son nom de famille est Pakula. L’adresse de Mulder est le 227700 Wallis Road à Farrs Corner en Virginie, domicile vu pour la première fois dans le film I want to believe. Sur le cadre des Lone Gunmen apparaît l’image d’un quatrième homme qu’on retrouvera en arrière plan de la plupart des épisodes de la saison : il s’agit du This Man, un homme que plusieurs femmes auraient vu dans leurs rêves. Le scan du QR code du médaillon renvoie sur l’ancien site officiel de la série Lone Gunmen. Le tagline de l’épisode est Accuse your ennemies of that witch you are guilty.

11023

11021



1103 PLUS ONE (Les jumeaux diaboliques)

Réalisé par Kevin Hooks. Ecrit par Chris Carter.

Des jumeaux semblent à l’origine d’une vague de suicides dans une petite ville, où les victimes se sont dits harcelées par leur double avant leur mort.

Gore, violent, mystérieux, une pure enquête X-Files, l’introspection de Mulder et Scully sur l’avenir de leur couple… en plus non indispensable ! Un épisode qui aurait parfaitement pu naître au cœur des années 90 – on se demande même comment cette histoire de doppelgangers tueurs a pu ne pas être traitée plus tôt. L’actrice Karin Konoval incarne la jumelle maléfique, vingt-deux ans après après son interprétation inoubliable  de la « mère-sous-le-lit » des consanguins de l’épisode Home.

111021



1104 THE LOST ART OF FOREHEAD SWEAT (L’effet Reggie)

Ecrit et réalisé par Darin Morgan.

Un étrange individu remet en cause les croyances de Mulder et Scully sur l’origine des X-Files.

Littéralement  L’art perdu de la sueur sur le front marque le retour tant attendu de Darin Morgan, à la fois scénariste et réalisateur de cet épisode décalé, après le génial Mulder and Scully meet the Were-monster.  L’épisode explore l’idée de l’Effet Mandela, dans lequel des personnes se souviennent d’une histoire alternée, à l’image de la mort du leader Sud-Africain, faussement présumée dans les années 1980. Ce concept n’est pas sans rappeler les fameuses « fake news » qui envahissent nos vies et accentuent la paranoïa si chère à la série. L’idée géniale de Morgan est de revisiter les enquêtes de notre duo d’enquêteurs rebaptisés Foxy et Skulls, et affublés d’un troisième compère, Reggie Something : on a ainsi la surprise de redécouvrir des scènes marquantes de Pilot, Tooms, Clyde Bruckman’s Final Repose, Home, Small potatoes avec le fameux Darin Morgan en clone improbable de Mulder… et même du sacro saint générique ! L’acteur Bill Dow, alias le docteur Burks (Badlaa), revient dans le rôle de l’antiquaire. Sur l’ambulance qui ramène Reggie à l’asile, on peut lire « Spotnitz Sanatorium », clin d’œil à l’un des producteurs emblématiques de la série originelle. Mulder évoque sa passion pour la série La quatrième dimension, qui a fortement inspiré Carter.

11041

11043

11041



1105 GHOULI (Ghouli)

Ecrit et réalisé par James Wong.

Quand deux adolescentes s’en prennent l’une à l’autre, chacune pensant qu’elle est le monstre de l’autre, Mulder et Scully se rendent compte que cette affaire pourrait les amener tout droit vers leur fils disparu.

Il manquait à cette saison de X-Files l’émotion qui est aussi l’une de ses marques de fabrique. Grâce au retour de William – ou son arrivée ?, c’est chose faite. Malgré les difficultés de faire revivre la mythologie après le décevant My struggle III, Wong réussit le tour de force de faire revenir enfin William autour de cette enquête glauque, qui s’appuie sur des dialogues sobres et délicats, relançant l’intrigue autour de la découverte du projet d’expériences génétiques Crossroads. Rebaptisé Jackson Van DeKamp, William est interprété par Miles Robbins, 25 ans,  fils de Susan Sarandon et Tim Robbins. Pour Wong, « Une chose m’intéressait particulièrement, c’était de vraiment montrer ses dons… Ce que cela signifie pour lui, comment il interagit avec son monde. » Le site de William ghouli.net existe vraiment : il a été mis en ligne par la production et révèlent quelques pans de l’enfance de William, loin de ses parents.

11051

william

 



1106 KITTEN (Le retour du monstre)

Réalisé par Carol Banker. Ecrit par Gabe Rotter.

Skinner disparaît alors que son passé refait surface. Malgré leurs doutes sur sa loyauté, Mulder et Scully partent à sa recherche.

L’épisode est écrit par deux petits nouveaux : Gabe Rotter, assistant pendant la saison 9, et Carol Banker. Il est fort à parier que la présence de la réalisatrice a fortement été influencée par le tweet d’Anderson qui avait tiré un bilan cinglant peu avant le lancement de la saison : « 2 épisodes sur 207 ont été réalisés par des femmes. J’attends de voir le jour où ces chiffres seront différents. Le futur est féminin ». L’épisode revient sur les évènements fantastiques vécus par Skinner pendant la guerre du Vietnam, qu’il avait déjà relaté à Mulder dans la deuxième saison. Après Avatar, Zero Sum et S.R. 819, c’est le quatrième épisode de la série consacré au personnage de Mitch Pileggi, qui fut même crédité au générique depuis la neuvième saison.  L’acteur Haley Joel Osment, qui fut le petit garçon de Sixième sens, joue dans cet épisode. On retrouve aussi James Pickens Jr, alias le directeur Kersh (The truth), qui a depuis connu la gloire dans la série Grey’s Anatomy.

11063

11061

11062



1107 Rm9sbG93ZXJz (Rm9sbG93ZXJz)

Ecrit par Kristen Cloke et Shannon Hamblin. Réalisé par Glen Morgan.

Dans un futur alternatif où les drones gèrent toutes les tâches du quotidien, Mulder et Scully se retrouvent être la cible d’un dangereux jeu de chat et souris.

Fortement inspiré de Black Mirror, cet épisode est sans doute LE petit chef d’œuvre de cette saison, un bijou fou, extrêmement prenant, quasiment muet, qui à lui seul justifie le retour de la série. Le discours sur la technologie qui se cache derrière tout ça n’a rien de bien novateur mais son intérêt est ailleurs. Le titre signifie followers (suiveurs) en base 64. On retrouve Glen Morgan à la réalisation, sur un scénario co-écrit pat son épouse Kristen Cloke, alias l’inoubliable Melissa de The field where I died. Le mot de passe de l’alarme est la date de naissance de Scully (23 février) et le nom de son chien Queequeg.

11071

11074

 



1109 FAMILIAR (Les forces du mal)

Réalisé par Holly Dale. Ecrit par Benjamin Van Hallen.

Mulder et Scully enquêtent sur la mort d’un enfant, dans un petit village du Connecticut qui semble possédé par des forces obscures.

Dernier loner produit, l’épisode sera pourtant diffusé avant Nothing Lasts Forever. Retour aux sources pour nos X-Files, à travers cette enquête de sorcellerie qui rappelle les intrigues glauques des premières saisons. Les personnages TV de Mr ChuckleTeeth et les Bibbletiggles s’inspirent d’émissions pour enfants, respectivement Mr Noseybonk et les Teletubbie. L’acteur Roger Cross, alias l’officier Wentworth, a déjà joué plusieurs personnages dans la série, dès la première saison (E.B.E.).

11081

11083

11082

 

 

 

 



12