Catégorie

Archive pour la catégorie « SAISON 04 (1996/1997) »

Au coeur de la quatrième saison

Cette saison se veut LA saison de référence. Très noire, violente, dramatique, ses grandes qualités rassembleront près de vingt millions d’Américains en moyenne devant leur poste, avec des épisodes atteignant presque les trente millions d’accros (Leonard Betts). Les sites de fans explosent, les acteurs aussi : après avoir prêtés leur voix à un épisode des Simpsons, ils sont sollicités pour faire la couverture des Rollings Stone dans le même lit. Il est vrai que la relation ambiguë entre les deux agents déchaîne les passions… Pourtant, pas le temps pour la romance dans cette saison. Atteinte d’un cancer incurable, Scully sera au centre des évènements : ainsi l’épisode Memento Mori est un merveilleux testament qui vaudra un Emmy Awards à Gillian Anderson. La mythologie atteint un haut niveau avec des loners mythologiques passionnants à l’image de Musings of a Cigarette Smoking Man, qui suivent nombre de loners incontournables (Home, Unruhe, The field where I died).

ddga601.jpg



Diffusions des épisodes

074-Tout ne doit pas mourir (2/2) (Herrenvolk) Fox : 04/10/96 – M6 : 13/09/97 ***
075-La meute (Home) Fox : 11/10/96 – M6 : 13/09/97 *****
076-Teliko (Teliko) Fox : 18/10/96 – M6 : 20/09/97 ***
077-Les hurleurs (Unruhe) Fox : 27/10/96 – M6 : 01/03/97 ****
078-Le pré où je suis mort (The Field Where I Died) Fox : 03/11/96 – M6 : 28/02/97 *****
079-Sanguinarium (Sanguinarium) Fox : 10/11/96 – M6 : 20/09/97 ***
080-L’homme à la cigarette (Musings of a CSM) Fox : 17/11/96 – M6 : 01/03/97 *****
081-Tunguska (1/2) (Tunguska) Fox : 24/11/96 – M6 : 04/10/97 ***
082-Tunguska (2/2) (Terma) Fox : 01/12/96 – M6 : 04/10/97 ***
083-Coeurs de tissu (Paper Hearts) Fox : 15/12/96 – M6 : 11/10/97 ****
084-El Chupacabra (El Mundo Gira) Fox : 12/01/97 – M6 : 27/09/97 *
085-Régénérations (Leonard Betts) Fox : 26/01/97 – M6 : 18/10/97 ***
086-Plus jamais (Never Again) Fox : 02/02/97 – M6 : 18/10/97 ***
087-Journal de mort (Memento Mori) Fox : 09/02/97 – M6 : 25/10/97 ****
088-La prière des morts (Kaddish) Fox : 16/02/97 – M6 : 25/10/97 **
089-L’homme invisible (Unrequited) Fox : 23/02/97 – M6 : 08/11/97 ***
090-Tempus fugit (1/2) (Tempus Fugit) Fox : 16/03/97 – M6 : 01/11/97 ***
091-Tempus fugit (2/2) (Max) Fox : 23/03/97 – M6 : 01/11/97 ***
092-Aux frontières du jamais (Synchrony) Fox : 13/04/97 – M6 : 22/11/97 ***
093-La queue du diable (Small Potatoes) Fox : 20/04/97 – M6 : 15/11/97 ****
094-Nid d’abeilles (Zero Sum) Fox : 27/04/97 – M6 : 08/11/97 **
095-Amour fou (Elegy) Fox : 04/05/97 – M6 : 15/11/97 **
096-Crime de mémoire (Demons) Fox : 11/05/97 – M6 : 29/11/97 ****
097-Le baiser de Judas (1/3) (Gethsemane) Fox : 18/05/97 – M6 : 29/11/97 ****



401 HERRENVOLK (Tout ne doit pas mourir)

Réalisé par R. W. Goodwin. Ecrit par Chris Carter

Jeremiah Smith propose à Mulder de partir sur les traces de sa sœur disparue.

Le titre allemand signifie race supérieure, en lien avec les théories d’eugénisme d’Hitler. Le fameux Truth is out here devient Everything dies/Tout meurt. Afin de créer les énormes rayons de miel qui pendent au plafond, le chef décorateur s’est servi d’un composite à la base de fibre de verre utilisé dans l’aviation et appelé fort à propos, rayon de miel. C’est dans cet épisode que nous disions adieu à X, sauvagement assassiné. Mais comme lui avait promis Carter avant son départ, « personne ne meurt jamais vraiment dans X-Files » et Steven Williams reviendra dans des épisodes flash-back. Il est remplacé par une femme, Marita Covarrubias, interprétée par une jeune comédienne américaine de 26 ans, la charmante Laurie Holden qui tint ce rôle régulièrement jusqu’à la fin de la série. L’actrice s’est illustrée par la suite au cinéma notamment dans Silent hill (2006) et à la télévision dans Walking Dead (2010). On retrouve Marita Covarrubias dans les épisodes Herrenvolk, Teliko, Tunguska, Unrequited, Zero sum, Patien X, The Red and the Black, One son, Requiem, The truth.  

401 HERRENVOLK (Tout ne doit pas mourir)  dans SAISON 04 (1996/1997) 4013

msf331 dans SAISON 04 (1996/1997)



402 UNRUHE (Les hurleurs)

Réalisé par Rob Bowman. Ecrit par Vince Gilligan.

Un dangereux psychopathe laisse derrière lui des photographies déformées qui reflètent ses sombres pensées.

Encore un titre allemand qui signifie agitation. L’histoire est basée sur différents livres sur les psycho-killers dont un certain Howard Unruth qui donna l’idée à Gilligan. Les photos furent mises en scène et montées par le service des accessoires. La marque de fabrique de l’appareil photo du droguiste ETAP est – comme celle généralement utilisée pour les appareils visibles de la série, l’anagramme du nom de l’assistant chef accessoiriste, Jim Pate. L’acteur Pruitt Taylor Vince atteint de nystagmus (trouble du contrôle des mouvements oculaires) a obtenu une nomination aux Emmy Awards pour son rôle de l’effrayant Gerry Schnauz. Nous apprenons que Scully a appris l’allemand à la fac. Effrayant et captivant.  

402 UNRUHE (Les hurleurs)  dans SAISON 04 (1996/1997) 4025

4024 dans SAISON 04 (1996/1997)

 



403 HOME (La meute)

Réalisé par Kim Manners. Ecrit par Glen Morgan & James Wong.

Le meurtre d’un bébé dans une petite ville amène Mulder et Scully à enquêter sur une famille de consanguins.

Un des épisodes les plus noirs de la série, qui voit le retour du génial duo de scénaristes parti pendant la deuxième saison pour produire sa propre série : plusieurs de leurs acteurs apparaîtront ainsi au cours de cette saison. Morgan prit le nom de famille de ses voisins pour baptiser la famille Peacock. Leur maison avait déjà servi dans Audrey. Cet épisode très gore eut énormément de mal avec le comité d’autocensure de la FOX, notamment les scènes d’ouverture avec l’enterrement du nouveau né vivant qui fut raccourcie. La chanson entendue est Wonderful, wonderful mais l’interprétation d’origine de Johnny Mathis représentant des droits d’auteurs conséquents, la production décida d’engager un autre chanteur. On pensa même un temps au réalisateur David Nutter, chanteur professionnel durant ses années d’université. La Cadillac utilisée se trouvait dans un état catastrophique lorsque l’équipe mit la main dessus : peinte en rose, elle avait même sauté sur des explosifs dans une autre série TV ! Elle fut réparée au jour le jour en fonction des prises de vue. La compagnie Cadillac envoya même une lettre de remerciements à l’équipe pour la promotion gratuite dont elle avait bénéficiée grâce à cet épisode. Du grand X-Files.

403 HOME (La meute)     dans SAISON 04 (1996/1997) 40311

4031 dans SAISON 04 (1996/1997)

 



404 TELIKO (Teliko)

Réalisé par James Charleston. Ecrit par Howard Gordon.

Plusieurs afro-américains sont retrouvés morts sans pigmentation.

Le concept du Teliko (la fin en grec) est un nom donné dans la mythologie africaine à une variété d’esprits de l’air, quelque fois décrits comme albinos. « Si tu veux savoir, c’est sûrement un coup de Mikaël Jackson ! » dira Mulder. Cet épisode utilise pour la première fois le décor coûteux encore inachevé pour Tempus fugit quelques semaines plus tard. Alors qu’il composait la musique, Mark Snow contacta un ensemble de flûtes, voix et percussions africaines, et glissa dans son mixage quelques échantillons de voix bulgares. Le fameux Truth is out there devient Deceive, inveigle, obfuscate/Tromper, leurrer, aveugler. Cet épisode connu une création difficile et Gordon dut plusieurs fois remanier son idée d’origine sur cet être immortel. Pour la première fois, la FOX déplacera la série du vendredi au dimanche soir, case qu’elle conservera jusqu’à sa conclusion en mai 2002.

404 TELIKO (Teliko)  dans SAISON 04 (1996/1997) 4042

 

 



405 THE FIELD WHERE I DIED (Le pré où je suis mort)

Réalisé par Rob Bowman. Ecrit par Glen Morgan & James Wong

Alors qu’il enquête sur une secte religieuse, Mulder est entraîné dans un voyage à travers ses vies antérieures.

« Parfois il me semble rêver. A ma façon, j’ai aussi traversé la vie avec philosophie. Encore une fois, j’ai emprunté des sentiers familiers. Je suis peut-être déjà mort, il y a longtemps. Dans une suffisance arrogante. Et, ce jour là, j’ai prié pour une seconde chance avec une telle ferveur. Et l’instant d’une lumière nouvelle a transcendé la mort. La vie n’a pas été totalement obscurcie mais a parsemé ma route de débris qui se sont mués en lointains souvenirs. Comme aujourd’hui, il me semble une fois de plus que j’ai une chance d’atteindre mon but » : le monologue de Mulder est issu d’un poème de Robert Browning, Paracelsus. L’un des meilleurs épisodes de la série, où Kristen Cloke (MilleniuM, Destination finale), épouse de Morgan et actrice incontournable du duo, réalise une véritable performance. Le scénario s’inspire d’affaires similaires autour de l’affaire Waco. Mais la véritable source d’inspiration de l’épisode est plutôt à chercher du côté du documentaire sur la guerre de Sécession, diffusé sur la chaîne américaine PBS. L’histoire d’amour entre Mulder et Melissa dans leurs vies antérieures est ainsi inspirée des lettres que s’échangèrent le major Sullivan Bailou, un officier de l’Union, et sa femme Sarah. Le département accessoire se procura un authentique registre d’état civil datant de la guerre de Sécession, reproduit par les accessoiristes à l’aide d’un expert en calligraphie. 

405 THE FIELD WHERE I DIED (Le pré où je suis mort)   dans SAISON 04 (1996/1997) 4051

4056 dans SAISON 04 (1996/1997)

4055

18437773w434hq801

4053



406 SANGUINARIUM (Sanguinarium)

Réalisé par Kim Manners. Ecrit par Valerie & Vivian Mayhew.

Des sacrifices humains sont à l’origine de plusieurs morts mystérieuses dans une clinique de chirurgie plastique.

La production fut noyée sous un flot de lettres envoyées par des adeptes de la secte Wicca qui accusèrent les soeurs Mayhew de donner dans la diffamation et le blasphème. Les protestataires furent notamment choqués par l’utilisation à peine voilée du nom véritable d’une des sorcières de Salem, Rebecca Nurse, torturée au début du XVIIe sècle. Le personnage de Jack Franklin habite à Gardner Street ; or c’est l’anglais Gerald Gardner qui fut à l’origine de cette sorcellerie moderne, dès son premier livre paru en 1953. La lévitation est le fait de se déplacer dans les airs sans assistance artificielle ou le fait de rester en suspension dans un espace au mépris des lois de la gravitation. Ce thème peut être envisagé d’un point de vue scientifique (sustentation électromagnétique) ou religieux (Saint Joseph de Cupertino). Le Parti de la loi naturelle, un parti politique émanant du nouveau mouvement religieux de la Méditation transcendantale, affirmait au cours des années 1990, pouvoir régler les problèmes du monde par la pratique de la lévitation : « Il existe certaine personnes dans le monde capables de léviter leur corps par simple pensée de la chose qui leur fait le plus plaisir au fond d’eux ». Un autre épisode très gore qui connu les foudres de la censure. 

406 SANGUINARIUM (Sanguinarium)  dans SAISON 04 (1996/1997) 4061



407 MUSINGS OF A CIGARETTE SMOKING MAN (L’Homme à la cigarette)

Réalisé par James Wong. Ecrit par Glen Morgan.

Frohike découvre des pistes sur le passé obscur de l’Homme à la cigarette.

L’épisode revisite certains évènements historiques majeurs de la seconde partie du vingtième siècle (assassinant de Kennedy, fin de la guerre froide…) selon le point de vue du CSM. A la base, Morgan avait écrit la mort de Frohike (Tom Braidwood) mais Carter est intervenu, voulant conserver l’unité des Lone Gunmen. Première apparition de l’acteur Chris Owens, qui réapparaîtra plusieurs fois dans le rôle du CSM jeune puis dans celui de Jeffrey Spender dès la saison suivante (Patient X). Et ce n’est pas un hasard… L’acteur observa beaucoup la façon de fumer de William B. Davis. Wong pense d’ailleurs que l’effet produit par Davis tirant de lentes bouffées de cigarettes est vraiment sensuel. La scène de l’Homme à la cigarette sur la boîte de chocolats comme allégorie de la vie est une référence au film Forest Gump. Jackie Kennedy est jouée par la directrice de casting Heike Brandstatter. Lee Harvey Oswald surnomme CSM Monsieur Hunt : E. Howard Hunt a en fait écrit de nombreux ouvrages d’espionnage sous un pseudonyme quand il travaillait à la CIA. On a supposé qu’il était à Dallas quand JFK a été assassiné. Quand la petite histoire rencontre la grande, cela donne un épisode magistral d’autant plus mérité qu’il s’agit du premier sans Mulder et Scully.

407 MUSINGS OF A CIGARETTE SMOKING MAN (L’Homme à la cigarette)  dans SAISON 04 (1996/1997) 4072

18437755w434hq801 dans SAISON 04 (1996/1997)



408 PAPER HEARTS (Cœurs de tissu)

Réalisé par Rob Bowman. Ecrit par Vince Gilligan

Alors qu’il traque le meurtrier d’une petite fille, Mulder découvre un lien avec celui de sa sœur disparue il y a des années.

Lors de la scène où le personnage marque un panier, Duchovny qui fit parti un temps de l’équipe de base-ball de Princeton, marqua quatre fois sur sept prises. Quelques références à Alice au pays des merveilles : Mulder trouve les cœurs de tissus de Roche dans un volume du roman, le tueur habite Alice Road et son auteur Lewis Caroll aurait éprouvé une fascination inquiétante pour les très jeunes filles… Lorsque Scully dit qu’un rêve n’est jamais qu’une réponse à une question pas encore formulée, elle cite en fait les paroles de Mulder dans Audrey. Mark Snow, nominé aux  Emmy Awards pour cette composition, se dit particulièrement satisfait du motif des clochettes qui illustre la présence du faisceau laser : « une touche de légèreté et de magie, et non de menace extrême. » Une de ses sources d’inspiration fut Le songe d’une nuit d’été de Mendelssohn. Les éclatantes flammes rouges repeintes sur les flancs de la voiture par son nouveau propriétaire, sont des décalcomanies récupérées par le premier assistant réalisateur qui les colla à l’avant de sa propre voiture au grand dam de sa femme. Un assistant réalisateur du nom de… Tom Braidwood, alias Frohike, qui pendant cinq ans assura ces deux rôles dans la série ! 

408 PAPER HEARTS (Cœurs de tissu)  dans SAISON 04 (1996/1997) cap036a1



123