Catégorie

Archive pour la catégorie « Non classé »

Quand « I want to believe » fait référence aux X-Files

Ayant fondé les bases de la série sur la confrontation croyant/septique, Chris Carter nous refait le coup dans le film : après les agents Mulder/Scully puis Reyes/Doggett, on découvre le duo Whitney/Drummy. Inquiète du long isolement de son compagnon, Scully fait remarquer à Mulder qu’il est peut être temps de retrouver une vie sociale en voyant les crayons de papiers suspendus au mur : ils l’étaient déjà dans son bureau des X-Files dans « Bad blood » et « Nothing important today ». Lorsque l’agent Withney fait part de son admiration à Mulder pour son travail avec des médiums, elle cite Lutter Lee Boggs (Brad Dourif de « Beyond the sea »), Clyde Bruckman (Peter Boyle de « Clyde Bruckman’s final repose ») et Harold Piller (Anthony Heald de « Closure »). Figurants sur la série orginelle, certains acteurs reviennent : Stephen E. Miller qui eut l’honneur de prononcer les premiers mots des X-files dans “Pilot”, les enlevées Xantha Radley (”Post Modern Prometheus”) et Nicki Aycox (”Rush”), ainsi que Callum Keith Rennie (”Lazarus”, ‘Fresh bones”) qui avait décliné à l’époque le rôle du fourbe Krycek.  Comme sur « Anasazi » au cours de la seconde saison, le créateur de la série fait une apparition dans le film : on le voit ainsi lors des dernières scènes d’hôpital assis dans un couloir une urne à la main. Lorsque Mulder essaie de joindre Scully sur son portable, on peut lire les noms du réalisateur du premier film Rob « Bowman » et des producteurs Vince « Gilligan » et John « Shiban » dans son repertoire. A la fin du film, Scully retrouve l’adresse du kidnappeur à  »Belleflower road » : Belleflower étant le lieu de naissance de Carter en Californie. Sans oublier bien sûr les références à l’adoption de William (« William »), à l’enlèvement (« Conduit ») puis au décès de Samantha (« Closure ») ou au procès de Mulder (« The truth »).

1061.jpg



L’heure du bilan

Alors que certains pays (parmi lesquels l’Italie et le Japon) attendent encore de retrouver Mulder & Scully sur grand-écran, « I want to believe » sera au final sorti dans une quarantaine d’Etats. A l’heure d’aujourd’hui, le film a rapporté 42 millions de dollars dans le monde (dont 18 millions aux USA) et réalise donc un petit bénéfice avec ses 35 millions de dollars de budget.  Seulement 230 000 places vendues en dix jours, la France confirme le peu d’engouement suscité par le film qui devrait être prochainement retiré de nos affiches. Alors certes, on peut parler d’un come-back mitigé même si Carter ne pouvait légitimement satisfaire toutes les attentes des nombreux fans de la série culte, partagés par des avis si disparates que l’on retrouve au final nombres de points forts des uns comme étant les gros défauts des autres (surexploitaion du couple Mulder/Scully, intrigue peu paranormale, absence de mythologie…). Le film n’en reste pas moins fidèle à la série originelle de par l’évolution des personnages qu’il suggère : les retours de Mulder et Scully sont ainsi parfaitement maîtrisés et cohérents. Le cadre enneigé sublime de Chris Carter est propice à une ambiance glauque et mystérieuse, servie par les compositions (inégales aux violons) de Mark Snow. Effrayante et dérangeante à souhait, l’enquête souffre pourtant d’un manque de rythme, engendré par les (trop) nombreux états d’âmes du couple Mulder/Scully, notamment la scène d’hôpital où Scully décide de quitter Mulder, qui porte un coup fatal au rythme de l’intrigue qui verse ensuite dans la facilité…

 David Duchovny, Gillian Anderson & Chris Carter



Box-office : c’est la dégringolade !

Une chose est sûre : le retour de Mulder et Scully sur grand-écran ne déplace pas les foules… La plus grosse déception reste sans doute aux USA où « I want to believe » dégringole à la neuvième position avec un total cumulé de 17 060 000 $ de recettes après deux semaines d’exploitation. La tendance est confirmée en France où le film subit de plein fouet la concurrence du dernier bijou de Disney   »Wall-E », du blockbuster « L’incroyable Hulk » et de la très jolie comédie dramatique française « Le premier jour du reste de ta vie ». Et Mulder et Scully ne sont pas au bout de leurs peines avec les autres blockbusters à venir  « La Momie 3″ et surtout   »Batman, the Dark knight » qui pulvérise déjà tous les records outre-Atlantique… Certes, les 35 millions $ investis pour X-Files seront facilement rentabilisés par les sorties mondiales et les coffrets DVD (à paraître en décembre) mais les bénéfices seront-ils suffisants pour encourager la FOX à produire un troisième volet en 2012 ? I want to believe.

carterforever.jpg



Rendez-vous manqué

Pendant que la X-team est à Londres pour assister à l’avant-première du film, « X-Files : Régénération » sort aujourd’hui en France après six années d’attente et d’impatience. Unanimement descendu par nombres de journalistes pourtant admirateurs de la série, le moral des fans est déjà bien entamé mais à chacun de se faire son opinion. Personnellement, j’esperais beaucoup de ce film, beaucoup trop certainement même si on pouvait légitimement prétendre au retour en grâce de la série culte, Chris Carter ayant eu les mains libres pour peaufiner une histoire débarassée de la mythologie poussive des X-Files. Seul bémol, un budget fondu de moitié par rapport au premier film mais le réalisateur/scénariste a su l’utiliser à bon et scient grâce à un décor enneigé sublime, propice à une ambiance sombre et mystérieuse rappelant  à elle seule les meilleurs épisodes de la série. Un cadre isolé qui permet aussi de mettre en valeur la solitude de Mulder et Scully, le duo mythique qui reste le gros point fort du film : l’évolution des personnages est fidèle à l’esprit de la série et on retrouve avec une jubilation intacte ces âmes torturées, servies par l’interprétation toujours aussi savoureuse de David Duchovny et Gillian Anderson. Dommage que l’histoire invraisemblable qu’on subit tout le long d’une enquête plus policière que paranormale, porte un coup fatal au retour des héros qui finissent par se perdre en dialogues bavards, souvent inutiles à l’image d’une scène post générique des plus discutables… Sans rancune Chris Carter, on t’attend au tournant en 2012 pour le vrai retour de Mulder et Scully face à l’invasion alien.

londesap.jpg



Une régénération difficile

Déjà sortie dans plusieurs pays, la régénération des X-Files semblent connaître des débuts difficiles… Il faut dire que les critiques, pas vraiment mitigées mais plutôt fortement polarisées n’encouragent pas la promotion du film : descendu en flêches par nombre de professionnels pourtant grands admirateurs de la série comme Alain Carrazé ou le magasine « Mad Movies », les critiques déplorent le manque d’ambition flagrant et la mise en scène paresseuse de Chris Carter qui a surtout centrer son histoire sur la relation Mulder et Scully, au détriment d’une enquête convenue où le paranormal repose essentiellement sur le rôle de médium de Connolly. Quatrième au box office, on parle déjà de contre-performance en annonçant seulement douze millions $ pour ce premier week aux USA. N’oublions pas cependant qu’avec un budget de seulement 35 millions $, la FOX a limité les risques et sait très bien qu’elle n’engrengera pas les 180 millions $ de recettes du premier film avec son budget double.

 gilliandavid.jpg



Les sorties mondiales

C’est aujourd’hui que débutent les premières sorties officielles du film : l’Allemagne, l’Espagne, la Chine et la Russie (entre autres) ouvrent le bal, suivis demain des Américains. Quant à nous, encore six jours de patience ! La première a eu lieu hier à Los Angeles avec la X-team au grand complet et une Gillian Anderson enceinte de son troisième enfant (c’est un garçon !). A ne pas manquer : Canal+ diffuse une interview en français de Duchovny et Anderson samedi à partir de 12H15.

xf2premiere291.jpg



Dans la lumière

A dix jours de la sortie française du film le plus attendu de l’année,  quel plaisir de voir la promo innondée net, médias et bientôt les rues de panneaux publicitaires !! D’autant que le début de l’histoire semble s’éclaircir : médecin dans un hôpital religieux, Dana Scully est sollicitée par l’agent spécial Whitney qui lui propose de réhabiliter son compagnon Fox Mulder en échange de leurs aides sur une enquête. On sait aussi que Chris Carter en personne fera une apparition et que Samantha Mulder pourrait même refaire surface. Par ailleurs, le magasine « L’écran fantastique » consacre un hors-série spécial sur la série et le film à venir : pas de grosses révélations mais une analyse intéressante des difficultés de Chris Carter pour produire son film depuis la fin de la série, ponctuée par des photos magnifiques et interviews des principaux protagonistes. Un must pour tous les x-philes.

ilsreviennent.jpg



Au pays des produits dérivés

La sortie du film avançant à grand pas, les produits dérivés commençent à se multiplier… On peut dors-et-déjà commander sur internet la bande originale « The X-Files : I want to believe » de Mark Snow avec pour chanson thème « Broken » du groupe Unkle. Le 23 juillet sort le DVD « X-Files : Révélations » regroupant selon Chris Carter les épisodes essentiels à la compréhension du film : « Pilot », « Beyond the sea », « Clyde Bruckman’s final repose », « Memento Mori », « Post modern prometheus », « Bad blood », « Milagro », ainsi qu’un extrait de la conférence de presse Wondercom de février. A l’automne sera commercialisée une nouvelle bible reprenant tous les épisodes de la série et les deux films sous le titre provisoire : « The Complete X-Files ». Mais la grosse info du jour, c’est le site http://movies.yahoo.com/movie/1809953361/trailer qui propose en exlusivité deux scènes très spoilers du film…

hxfiles2171.jpg



Sous la neige

Alors que des nouvelles photos enneigées du film viennent de paraître, la distribution s’étoffe. Derrière la caméra, on retrouve les pilliers de la série Chris Carter, Franck Spotnitz et le musicien Mark Snow mais aussi Bill Roe et Paul Rabwin. Les acteurs Carrie Ruscheinsky et Spencer Maybee jouent le couple Finch. Steeve Staford, Denis Krasnogolov, Marci T. House et Steeve Sfaford cloturent la distribution originale aux côtés de David Duchovny (Californication), Gillian Anderson (Le dernier Roi d’Ecosse), Amanda Peet (Mon voisin le tueur), Billy Connolly (La Dame de Windsor), Callum Keith Rennie (Memento), Xzibit (Dérapage), Mitch Pileggi (Stargate Atlantis) et Adam Godley (Charlie et la chocolaterie).

chriscarter.jpg



Une concurrence féroce

Si X-Files 2 reste le film le plus attendu de l’année pour tout x-philes qui se respecte, force est de constater que la FOX n’a pas favorisé au mieux sa promotion pour le grand public ! D’autant que le long-métrage sort en France le 30 juillet face à deux grosses machines hollywoodiennes :  »L’incroyable Hulk » (un rôle proposé à l’origine à Duchovny !) et « La momie 3″. Le pire est évité cependant puisque l’ultime volet de Batman « The Dark  Knight » est repoussé à la mi-août. Un léger surcis pour Mulder et Scully… L’enjeu est important car un succès au box office permettrait à Chris Carter de conclure l’aventure par un ultime volet de la trilogie des X-Files sur grand-écran. Rappelons que le premier film « Fight the future » sorti en 1998 pendant l’âge d’or des X-Files avait rapporté 180 millions de dollars dans le monde (trois fois plus que son budget) et totalisé 1.8 millions d’entrées françaises. Avec un budget divisé par deux, peut-on croire à « I want to believe » ?

casting.jpg



1...141516171819