Catégorie

Archive pour la catégorie « Non classé »

CA TOURNE !

Enceinte de huit mois, Gillian Anderson a assisté à la première de son dernier film How to lose friends and alienate people dans lequel elle campe une attachée de presse imbue d’elle-même et assoiffée de pouvoir. Présenté au dernier Festival de Cannes, le film n’est pas encore annoncé en France. Apparemment bien vite rétabli de son addiction sexuelle (bidon ?), David Duchovny vient de déménager à New York et débutera le mois prochain le tournage de The Joneses, une comédie dramatique avec Demi Moore.

1005.jpg



La vérité chez vous

Des nouvelles de I want to believe qui vient de dépasser la barre des 65 millions de recettes mondiales : l’édition DVD sortira aux USA en décembre avec des bonus (interviews, tournages, bêtisiers) de près de trois heures. Par ailleurs, un nouveau guide officiel   »X-Files reopened » sera disponible en octobre en version anglaise. Comme d’habitude, il faudra patienter encore pour les versions françaises… 

amandapeet.jpg



22 DECEMBRE 2012 : THE X-FILES INVASION

LE 30 SEPTEMBRE 2008 EN EXCLUSIVITE SUR LE BLOG

rencontredu3etype.jpg

 



I WANT TO BELIEVE ENVERS ET CONTRE TOUT

Dernier pays à connaître la régénération des X-Files, le Japon propose une autre affiche du film à paraître en novembre. Niveau box office, I want to believe vient de dépasser la barre des 63 millions de recettes et connaît actuellement un excellent démarrage en Italie avec 541 000 entrées, bientôt deux fois plus qu’en France ! Par ailleurs, on apprend que Chris Carter a été hospitalisé il y a quelques jours pour surmenage : on peut dire que ce n’est pas l’écriture du scénario du film qui l’a épuisé mais là je suis mauvaise langue (-; … 

affichejaponaise.jpg



1 AN, 25 000 VISITES : BON ANNIVERSAIRE MON BLOG !

Plusieurs infos en vrac aujourd’hui. Le film « I want to believe » a récolté près de soixante millions de dollars dans le monde, dont vingt millions aux USA. Alors que Franck Spotnitz parle d’echec critique et public, il est question de réaliser une suite  »direct to DVD » avec un budget de moins de trente millions de dollars. Peu importe le support de diffusion utilisé à partir du moment où Chris Carter offre un dénouement digne de ce nom à la mythologie, c’est sans conteste une excellente nouvelle pour les fans. Maintenant le seul bémol à cette hypothétique production serait de convaincre Gillian Anderson et David Duchovny : accepteront-ils de rempiler pour un ultime chapitre des X-Files privé de sortie dans les salles obscures ? Nos acteurs favoris sont pour l’instant bien loin de cette reflexion puisque pour l’heure, Gillian Anderson et Annabeth Gish sont sur le point d’accoucher, alors que Duchovny serait entré dans un centre spécialisé pour soigner son addiction au sexe ! A l’heure où la seconde saison de sa série « Californication » dans laquelle il campe un pervers sexuel s’apprête à démarrer aux USA, on est un droit de se demander s’il ne s’agit pas d’un gros coup marketing… Comme toujours, la vérité est ailleurs.

californications2.jpg



THE X-FILES INVASION

Bientôt…

vserie.jpg

 



Gillian, David et le Président

Le come back mitigé des X-Files au cinéma n’en reste pas moins un retour gagnant pour les inoubliables interprètes de Mulder et Scully qui fournillent de projets…En tournage sur la très attendue seconde saison de « Califonication’, David Duchovny (48 ans) va adapter la comédie « Born to Rock » avec son épouse, l’actrice Téa Léoni. A moins que les rumeurs d’un divorce annoncé par la presse à scandales ne mettent un terme au projet du couple, marié  en 1997 et parents de Madelaine West (9 ans) et Kid Miller (6 ans). Après des seconds rôles dans « How the lose friends and alienate people » et « Boogie woogie » à paraître à la fin de l’année, Gillian Anderson (40 ans) sera à l’affiche de « The Smell of Apples » avant d’endosser le rôle de la journaliste de guerre Martha Gellhorn. Comédienne de théâtre de formation, elle retrouvera également les planches londoniennes au printemps dans « The Doll Hose » de Kenrik Ibsen. Sans oublier sa vie de famille toujours très agitée puisqu’elle donnera prochainement un petit frère à Piper (13 ans) et Oscar (21 mois). Interrogée sur la relation amoureuse entre Mulder et Scully par le magasine Gala, l’actrice a répliqué non sans humour que pour des histoires de sexe, il fallait demander à Nicolas Sarkozy !

gillianpiper2001.jpg kyledavidmadelaine.jpg



The X-Files, 15 ans déjà

x24.jpg andersonduchovny.jpg

 



Quand « I want to believe » fait référence aux X-Files

Ayant fondé les bases de la série sur la confrontation croyant/septique, Chris Carter nous refait le coup dans le film : après les agents Mulder/Scully puis Reyes/Doggett, on découvre le duo Whitney/Drummy. Inquiète du long isolement de son compagnon, Scully fait remarquer à Mulder qu’il est peut être temps de retrouver une vie sociale en voyant les crayons de papiers suspendus au mur : ils l’étaient déjà dans son bureau des X-Files dans « Bad blood » et « Nothing important today ». Lorsque l’agent Withney fait part de son admiration à Mulder pour son travail avec des médiums, elle cite Lutter Lee Boggs (Brad Dourif de « Beyond the sea »), Clyde Bruckman (Peter Boyle de « Clyde Bruckman’s final repose ») et Harold Piller (Anthony Heald de « Closure »). Figurants sur la série orginelle, certains acteurs reviennent : Stephen E. Miller qui eut l’honneur de prononcer les premiers mots des X-files dans “Pilot”, les enlevées Xantha Radley (”Post Modern Prometheus”) et Nicki Aycox (”Rush”), ainsi que Callum Keith Rennie (”Lazarus”, ‘Fresh bones”) qui avait décliné à l’époque le rôle du fourbe Krycek.  Comme sur « Anasazi » au cours de la seconde saison, le créateur de la série fait une apparition dans le film : on le voit ainsi lors des dernières scènes d’hôpital assis dans un couloir une urne à la main. Lorsque Mulder essaie de joindre Scully sur son portable, on peut lire les noms du réalisateur du premier film Rob « Bowman » et des producteurs Vince « Gilligan » et John « Shiban » dans son repertoire. A la fin du film, Scully retrouve l’adresse du kidnappeur à  »Belleflower road » : Belleflower étant le lieu de naissance de Carter en Californie. Sans oublier bien sûr les références à l’adoption de William (« William »), à l’enlèvement (« Conduit ») puis au décès de Samantha (« Closure ») ou au procès de Mulder (« The truth »).

1061.jpg



L’heure du bilan

Alors que certains pays (parmi lesquels l’Italie et le Japon) attendent encore de retrouver Mulder & Scully sur grand-écran, « I want to believe » sera au final sorti dans une quarantaine d’Etats. A l’heure d’aujourd’hui, le film a rapporté 42 millions de dollars dans le monde (dont 18 millions aux USA) et réalise donc un petit bénéfice avec ses 35 millions de dollars de budget.  Seulement 230 000 places vendues en dix jours, la France confirme le peu d’engouement suscité par le film qui devrait être prochainement retiré de nos affiches. Alors certes, on peut parler d’un come-back mitigé même si Carter ne pouvait légitimement satisfaire toutes les attentes des nombreux fans de la série culte, partagés par des avis si disparates que l’on retrouve au final nombres de points forts des uns comme étant les gros défauts des autres (surexploitaion du couple Mulder/Scully, intrigue peu paranormale, absence de mythologie…). Le film n’en reste pas moins fidèle à la série originelle de par l’évolution des personnages qu’il suggère : les retours de Mulder et Scully sont ainsi parfaitement maîtrisés et cohérents. Le cadre enneigé sublime de Chris Carter est propice à une ambiance glauque et mystérieuse, servie par les compositions (inégales aux violons) de Mark Snow. Effrayante et dérangeante à souhait, l’enquête souffre pourtant d’un manque de rythme, engendré par les (trop) nombreux états d’âmes du couple Mulder/Scully, notamment la scène d’hôpital où Scully décide de quitter Mulder, qui porte un coup fatal au rythme de l’intrigue qui verse ensuite dans la facilité…

 David Duchovny, Gillian Anderson & Chris Carter



1...1314151617...19