LES SCIENCES MARGINALES D’ABRAMS

Posté le 27 décembre 2012

Après les succès d’Alias et Lost, J.J. Abrams débarque en 2008 avec une nouvelle série fantastique annoncée comme un croisement entre les X-Files et La quatrième dimension. Plongée dans l’univers des mondes parallèles, Fringe aligne délibérement les références aux affaires non-classées de Chris Carter, dès le générique dans lequel on retrouve une main fantôme presque identique. D’abord, parce que cette série raconte la même histoire : celle d’une section marginale du FBI enquêtant sur des phénomènes étranges et inexpliqués à travers le pays. Ensuite, parce que ses personnages semblent curieusement familiers : un couple qu’enquêteurs aux méthodes antagonistes dont les relations amicales ne tardent pas à devenir  ambigües, une hiérarchie corrompue au fait d’un projet armageddon, des méchants pouvant changer d’apparences à volonté, sans oublier les relations conflictuelles du héros avec le père dont les origines pourraient compromettre le futur de l’humanité. Après des débuts un peu faibles alignant les enquêtes convenues au lien ténu, Fringe surprend et trouve sa voie au cours d’une seconde et troisième saisons captivantes. Malheureusement, la suite décevante manquera cruellement d’ambition et marquera la fin des enquêtes des agents Dunham et Bishop qui tireront leurs révérences à l’issue de la cinquième année, actuellement diffusée sur la FOX.

LES SCIENCES MARGINALES D'ABRAMS thumb1-300x300

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire