807 VIA NEGATIVA (Via negativa)

Posté le 12 septembre 2007

Réalisé par Tony Wharmby. Ecrit par Frank Spotnitz.

Quand vingt membres d’un occulte culte religieux sont retrouvés morts, le FBI se lance à la poursuite du gourou en fuite.

Le thème de l’être surnaturel qui frappe ses victimes durant leur sommeil rappelle la série de films d’honneur Nightmares on Elm Street de Wes Craven. Le titre est une expression latine « par la voie de la négation ». Cela provenait du néo-platonisme qui dressait une liste des attributs qui ne sont pas basés sur Dieu dans la croyance qu’il est infini. Freud, Klein et leurs disciples étaient des désillusionistes, des praticiens de ce que Nietzche appelait l’art du manque de confiance. Avec Marx, Sartre et Nietzsche lui-même, ils appartenaient à la tradition occidentale de suspicion (Remmling, 1967), dont les partisans cherchaient l’émancipation de leur idoles de l’âge en démasquant la fausse conscience et les idéologies dominantes qui étaient l’équivalent collectif des illusions et désillusions personnelles, l’espoir secret, transférences et projections qui déformaient la relation neurotique de l’individu à la réalité. « Vous voulez que je pense comme Mulder et Scully ! » : pour la première fois, Robert Patrick mène seul l’enquête, laissant Anderson en arrière plan. à Marietta (Georgie) le 5 novembre 1959, Robert Patrick est l’ainé d’une famille de cinq enfants installée après pas mal de pérégrinations dans l’Ohio. Abandonnant ses ambitions professionnelles dans le baseball et le football américain puis dans des études de comptabilité, il débute une carrière de peintre en bâtiment avant qu’un grave accident de bateau ne le décide finalement de tenter sa chance à Hollywood. Reprenant ses cours d’art dramatique abandonnés au lycée, Robert Patrick obtient son premier rôle dans la pièce Go (1984) et tourne dans de nombreux films de série B avant de donner la réplique à Bruce Willis dans Die-hard 2 (1990). Son heure de gloire, il l’obtient l’année suivante lorsqu’il est choisi par James Cameron pour incarner le T-1000, cyborg tueur à la faculté de changer de forme jusqu’à devenir totalement liquide face à Arnold Scharzenegger pour Terminator 2 : Judgement day. Malgré un tournage pas très passionnant, l’entraînement intensif subi pendant plusieurs mois s’avère payant puisque le film est un immense succès. Dans les années qui suivent, il tourne dans de nombreux projets qui ne sont que des décalques de son rôle d’androïde mais Patrick s’affirme aussi dans des rôles inattendus (Rosewood, The Faculty). Alors que les X-Files ont déjà sept années derrière elles, il a la lourde tâche de remplacer David Duchovny et redonner un nouveau souffle à la série durant ses deux ultimes saisons (2000-2002). Son interprétation du sceptique agent Doggett, saluée par un Saturn Award l’année suivante, lui permet d’être enfin considéré parmi les seconds couteaux les plus reconnus du cinéma américain. Avec à son actif une cinquantaine de films, l’acteur a enchaîné à la fin de la série une carrière riche et discrète avec une plethore de seconds rôles au cinéma (Charlie’s Angels, Walk the line, Firewall) et à la télévision (The Unit). Il est marié à l’actrice Barbara Patrick avec laquelle il a deux enfants : Austin et Samuel. 

807 VIA NEGATIVA (Via negativa)   dans SAISON 08 (2000/2001) 8072

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire